Le Pont des Soupirs

C'est au XIXe siècle que lui fut donné ce surnom, car les prisonniers qui transitaient des tribunaux vers les prisons, en regardant par les fenêtres du pont et voyant la vue merveilleuse donnant sur la lagune et l'île de S. Giorgio, soupiraient tout en sachant que probablement ils ne reverraient plus jamais la lumière du jour.